31 Grande Rue
immobilier paris

Immobilier Paris : comment acheter sans se faire rouler ?

Qui n’aimerait pas faire cela, acheter, investir son argent dans un bien immobilier, c’est la plus réfléchie de toutes les décisions que l’on puisse prendre. Mais comment peut-on faire pour ne pas se retrouver sans rien après ?

Rester vigilants

Comme un proverbe le dit : « Prudence est mère de sureté », et un autre qui dit : « Prudence est mère du succès ». Il faut toujours être prudent quand on décide d’investir dans un achat de maison, d’immeuble, ou de terrain. Cette règle vaut toujours quand on achète pour l’habiter, pour le louer ou pour le revendre après. Mais que veut être prudent veut dire exactement ? Que faut-il prendre en compte particulièrement ?

Bien prendre connaissance des démarches administratifs et juridiques

Pour ce faire, il faut s’entourer d’experts juridiques et d’architectes. Tout d’abord, pour ne pas être étranger aux lois en vigueur aux procédure qu’il faut suivre et aux démarches judiciaire et administratives. Penser à toujours prendre un avis professionnel et se rendre chez un notaire ou un avocat pour ne pas faire des faux pas. Ils vous aideront à s’assurer que le vendeur puisse vous fournir les pièces suivantes :

• Une garantie de droits communs attachées aux ventes immobilières.
• Le certificat de souscription à l’assurance dommage-ouvrages.
• Et également le permis de construire
• Et enfin, ce qu’on appelle la Déclaration de conformité de travaux (le DAACT)

Tout cela, histoire de s’assurer que la maison a bien été bâtie dans le normes et la légalité. Ça vous évitera bien de désagréments en litiges juridiques ou commerciales par la suite. Ça permet aussi d’être certain que la maison soit bien solide, en plus de toutes ces questions de légalité aussi.

Sachez aussi que l’acquisition d’un bien immobilier se fait en deux étapes, donc veillez à ne pas vous tromper, ou à ne pas être dupés. Tout d’abord, il y a la signature d’une promesse de vente. Celle-ci peut être perpétrée par le notaire ou l’agence immobilière. A l’instar de la signature de l’acte de vente qui, elle, matérialise vraiment la vente en elle-même, et qui doit être faite par l‘acheteur.

Bien penser financièrement

N’oubliez aussi de bien faire les calculs. Calculez bien ce que va réellement coûter votre acquisition : prendre connaissance de son prix d’achat, plus les frais d’agences, les honoraires des experts ou de l’architecte. Cette étape est nécessaire lors de l’évaluation de l‘investissement ou lors de la demande d’emprunt, si par exemple vous avez besoin d’en faire un et que vous souhaitez acheter pour revendre. Ça évitera une déception, ou voire même, au pire des cas, de devoir penser à faire un deuxième emprunt par exemple.

Donc, n’hésitez pas à demander l’aide ou l’assistance d’un expert-comptable si nécessaire. Ou si vous n’êtes pas sûrs de vous en sortir tout seuls avec la comptabilité et la finance. Il vaut mieux être prudents, ne l’oubliez pas.