31 Grande Rue
immo

Inclure un crédit conso dans un crédit immobilier

Dans le but de mieux gérer ses finances ou de ventiler son budget, l’on peut être amené à envisager des solutions un peu singulières. Inclure son crédit consommation dans un crédit immobilier figure parmi les options dont on interroge souvent la faisabilité. Ce qui est effectivement possible dans le cadre d’une consolidation de crédit. Précisions sur les démarches.

SIMULATION RACHAT DE CREDIT
Simulation gratuite & sans engagement

La consolidation de crédit, c’est quoi ?

La variété des projets que les ménages souhaitent mener les induit souvent dans des emprunts tout aussi disparates. Seulement, il arrive un moment où honorer les différentes mensualités devient problématique. La difficulté peut simplement se ressentir avec le poids des limitations que ces versements impliquent dans les dépenses familiales. Mais il arrive également que des imprévus ou des accidents de la vie réduisent les revenus du ménage. Le rachat de crédit constitue alors un moyen de réduire les montants dus mensuellement à ses débiteurs. La démarche consiste à rassembler tous les emprunts que l’on a contractés – pour la voiture, la maison, les besoins personnels, etc. – auprès d’un seul interlocuteur. Ce dernier se charge alors de régler tous les arriérés de son client, qui les lui reversera par des mensualités uniques, étudiées selon ses capacités de paiement. Tous les types de crédit peuvent faire l’objet d’un rachat. Le Mag de l’Immobilier évoque ainsi le cas courant d’un rachat de crédit immobilier, dans lequel il est tout à fait possible d’intégrer son crédit conso.

Crédit consommation intégré à un prêt immobilier : les retombées pratiques

Un des premiers intérêts d’injecter son crédit conso à son prêt immobilier est d’avoir un seul emprunt à gérer. Concrètement, cela ne signifie pas seulement d’avoir un seul débiteur – l’organisme de rachat de crédit -, il s’ensuit toute une gamme d’adaptations qui allège le quotidien des personnes concernées. Une fois sa demande de consolidation de prêts déposée, l’emprunteur reçoit une offre de rachat avec de nouvelles conditions quant au remboursement. Celles-ci sont étudiées et personnalisées après une analyse poussée des revenus disponibles, des charges courantes à honorer et de la capacité définitive de paiement mensuel. En tout état de cause, le client se retrouve avec une mensualité clairement plus adaptée à son rythme de vie et donc moins contraignante, en termes de finances. L’on estime à près de 60 % les marges que les ménages peuvent réaliser par mois.

Pour certains, cela représente une nouvelle opportunité de financer des projets mis entre parenthèses à cause des remboursements des dettes. Pour d’autres, le rachat de crédit permet surtout de lisser leur situation financière et d’accéder enfin à certains dispositifs qui leur ont été refusés. Il est utile de préciser que cette démarche de remboursement anticipé représente un coût. Raison pour laquelle il est toujours recommandé de passer par un simulateur pour bien se représenter le scénario financier qui découle de la procédure. Frais de dossiers, frais de notaire – si cela s’applique – et autres frais annexes se rajoutent pour constituer ce coût qui peut atteindre 3 % des reliquats de montant dus. Notez qu’un dispositif légal solide encadre les procédures mises en œuvre dans le rachat de crédit, afin de protéger le consommateur.